Comment savoir si on est intolérant au gluten ?

Intolérance
Comment savoir si on est intolérant au gluten ?

L'intolérance au gluten concerne actuellement plusieurs milliers de Français. Elle touche davantage les enfants ainsi que les femmes de 40 à 50 ans. Chez les hommes, ce sont les sujets âgés de 50 à 60 ans qui en sont atteints. Comment savoir alors si on est dans l'impossibilité d'ingérer le gluten, s'il est parfois difficile de discerner les symptômes de cette maladie ?

A propos du gluten

Le gluten constitue environ 1/5 des protéines du blé. Il est aussi présent dans les autres céréales comme l'avoine, le seigle et l'orge. Comme le gluten fait référence aux protéines des céréales, les éléments à base de ces dernières en contiennent tous.

On parle généralement de l'intolérance à cet élément nutritif pour désigner la maladie cœliaque. Certes, les protéines appartenant aux prolamines qu'on retrouve dans le gluten peuvent être à l'origine d'une intolérance. Il faut cependant retenir parmi les plus toxiques la zénine dans le maïs, la sécaline dans le seigle, l'alpha gliadine dans le blé et l'hordénine.

En l'absence de symptômes apparents, comment savoir si on est intolérant au gluten ? La meilleure solution consiste à consulter un médecin. Bien entendu, il faut toujours être attentif aux malaises comme les allergies qui peuvent être liées à l'intolérance de ces protéines.

Les signes à détecter

Un sujet incapable d'assimiler le gluten peut éprouver fréquemment de la fatigue. Il y a également des douleurs qui ont tendance à se faire ressentir surtout au niveau des articulations et du ventre. Parfois, ces signes sont accompagnés d'une pâleur et d'un manque d'appétit.

Dans certains cas, on peut également observer des vomissements et ballonnements. Des aphtes peuvent même se former dans la bouche. Chez les enfants, l'intolérance au gluten va se manifester par un ralentissement de la croissance. A un stade avancé, elle a des effets sur l'apprentissage et la mémoire.

S'ajoutent à ces désordres biochimiques des signes inquiétants chez les sujets vulnérables. Des peptides du gluten ont été en effet décelés dans l'urine des personnes atteintes d'épilepsie ou de schizophrénie et souffrant de la maladie cœliaque.

Le régime sans gluten

Il ne faut pas attendre à avoir la réponse à la question comment savoir si on est intolérant au gluten pour prendre soin de sa santé. Cet élément que l'industrie moderne a ironiquement malmené dans bien des cas, pour diversifier les produits finis, est devenu indésirable pour beaucoup de personnes. Vous pouvez dorénavant prendre de l'avance et prévenir cette intolérance.

La solution la plus simple est dans ce cas le choix d'un régime exempté de gluten. Pour cela, il vaut mieux privilégier les aliments spécifiquement conçus pour ce traitement. Vous en trouverez d'ailleurs une large gamme sur les parapharmacies en ligne. La crème chocolat Fortimel de Nutricia sur Pharmasimple, sans lactose et sans gluten, convient très bien pour les troubles de la déglutition. Recommandée comme complément de l'alimentation, elle est hyper énergétique.

Toujours disponible sur Pharmasimple, la boisson complète Resource HP/HC Chocolat de Nestlé convient aussi pour un régime bannissant le gluten. A base de lait, elle est recommandée aux personnes ayant des besoins énergétiques élevés ou celles qui sont face à un risque de dénutrition.